Alimentation IG Bas,  Infos nutrition

Perdre du poids avec les IG bas : 5 erreurs à éviter

Quand on commence l’alimentation IG bas, on a tendance à faire quelques erreurs.

Ce sont des erreurs que j’ai faites pour la plupart au début. Alors, ne culpabilisez pas si, vous aussi, vous tombez dans ces travers.

Le but de cet article est de vous aider à les repérer pour les corriger plus facilement.

Sans plus attendre, je vous partage les 5 erreurs que l’on fait (régulièrement) quand on fait un rééquilibrage IG bas.

erreurs alimentation IG bas perdre du poids

Les informations en vidéo

J’ai filmé une vidéo à ce sujet sur YouTube, pour celles et ceux qui préfèrent ce format. ?

Première erreur : Se focaliser uniquement sur les index glycémiques des aliments

Quand on découvre l’alimentation IG bas, l’une des premières choses que l’on apprend, c’est le classement des aliments en plusieurs catégories : IG très bas / bas / modéré / élevé.

Tableau indices glycémiques

Tous les repères que l’on avait sur les aliments changent. C’est assez déroutant au début… Du coup, on se raccroche à ce tableau qui est très rassurant.

Le problème, c’est que l’IG n’est pas la seule donnée à prendre en compte pour avoir une alimentation équilibrée !
D’autres facteurs sont également très importants, comme par exemple :

  • L’équilibre des macronutriments
    Ce sont ces fameux glucides, lipides et protéines.
macro nutriments erreurs alimentation IG bas

Par exemple, si on prend 2 aliments qui ont un IG bas, tels que le saucisson et les épinards, on va voir qu’ils ne sont pas équivalents. Ils n’ont pas du tout le même profil, ils ne vont pas apporter le même type d’énergie au corps.

macro nutriments erreurs alimentation IG bas
  • La quantité des portions mangées est un autre facteur important
    Vous pouvez manger des aliments qui sont uniquement IG bas mais, si vous en mangez trop, par rapport à vos dépenses énergétiques, vous allez soit ne pas perdre de poids, soit stocker sous forme de graisse le surplus de calories.
  • La notion de charge glycémique
    Je vous invite à lire cet article de blog et à regarder cette vidéo qui vous donneront pleins d’infos à ce sujet.

Alors, oui, les IG sont importants, c’est la base de cette alimentation. Mais vous n’arriverez pas aux résultats que vous souhaitez (perdre du poids, retrouver de l’énergie, améliorer votre confort digestif,..) si vous vous concentrez exclusivement sur cette donnée. Il faut aussi prendre en compte ces 3 facteurs pour éviter des erreurs en alimentation IG bas.

Deuxième erreur : Vouloir tout changer d’un coup

Quand on se lance dans un nouveau régime alimentaire, on est toujours tenté de tout révolutionner d’un coup !

Moi, je suis quelqu’un d’assez entière, quand j’aime quelque chose, je me donne en général à fond. Mais c’est une erreur pour l’alimentation IG bas.

Pourquoi ?
Parce que ce n’est pas un régime à court terme, un régime que l’on va tenir quelques semaines et puis voilà…
Non, c’est un changement d’habitudes alimentaires pour la vie.

Ne le prenez pas comme un sprint, mais comme un marathon. Et il va vous demander de l’endurance !

Or, quand on change tous ses repères, tous ses aliments, toutes ces recettes,… Ça demande de vrais efforts.
Au début, on s’y tient, poussé par la nouveauté. Mais, on le sait, la motivation peut vite s’estomper quand la vie reprend le dessus.
Et, elle finit toujours par le faire : des semaines de travail chargées, vous êtes malade, vous avez des soucis avec vos enfants…
Bref ! Plein d’autres problèmes plus importants que de gérer vos repas.

Erreurs alimentation IG bas


Alors, pour éviter ça, il faut se construire progressivement de nouvelles habitudes, de nouvelles routines. C’est la théorie des petits pas. On avance doucement, mais de façon constante. Se créer de nouveaux réflexes, de nouvelles habitudes, ça prend du temps. C’est parfois moins satisfaisant que d’avoir des résultats rapides, mais sur le long terme, c’est toujours payant !

Au lieu de tout changer, on peut commencer par changer un des repas de la journée. On peut aussi se dire, « je vais remplacer la baguette dans mes repas », et après passer à un autre aliment.

Troisième erreur : utiliser des édulcorants à gogo

Vous le savez, le sucre raffiné est une catastrophe pour nos organismes.
C’est une des premières choses que l’on cherche à replacer dans l’alimentation IG bas.

Et, on peut être tenté d’utiliser beaucoup d’édulcorants.
Les édulcorants, ce sont des produits chimiques ou naturels, qui vont reproduire ce goût sucré.

Ils sont intéressants, car ils limitent les pics de glycémie dans le sang. Mais, ils ont un gros désavantage : ils ne déshabituent pas nos papilles à notre addiction au sucre !

Pire ! Ils l’entretiennent, car ils ont souvent un pouvoir sucrant puissant et ça rend les plats encore plus sucrés.

Alors, qu’est-ce qu’on fait ? On reste avec le sucre blanc ?

Non. Évidemment, on supprime le sucre blanc et on le remplace par des sucres naturels IG bas en essayant toujours de diminuer les quantités.
Là encore, on y va progressivement, pour ne pas se décourager.
On commence par diminuer d’un quart puis de moitié…

Découvrez cette vidéo, qui va plus en détails sur les produits sucrants.

Quatrième erreur : Ne pas manger assez

Cela peut se faire soit consciemment dans une optique de perte de poids en provoquant un déficit calorique. Soit inconsciemment, car l’alimentation IG bas fait la part belle aux légumes dans vos assiettes.

Le problème ?
Si vous ne mangez pas assez par rapport aux besoins de votre corps, vous allez mettre votre corps en mode famine. C’est-à-dire que le métabolisme va se ralentir…

Le métabolisme basal, c’est l’énergie (en calories) que votre corps consomme au quotidien pour fonctionner correctement. En apportant des apports insuffisants à votre corps, il va se mettre en mode « économiseur d’énergie ».

Les restrictions trop fortes vont aussi souvent engendrer des pulsions sucrées auxquelles il sera difficile de ne pas succomber.

Il ne s’agit pas de psychoter, ni de se trouver des excuses pour ne rien faire.
Simplement, pensez à vous faire accompagner, si vous avez besoin au début. Au moins pour calculer votre métabolisme, trouver les quantités et les proportions de macro-nutriments qui soient adaptés à vous personnellement.

Le but : avoir un plan personnalisé qui vous convient.

Cinquième erreur : Manger toujours la même chose

Alors, oui, je sais :
– ça rassure,
– c’est rapide,
– on ne se pose pas de questions…

Mais, le revers de la médaille, c’est :
– les carences que cela va engendrer,
– ainsi que la lassitude que des repas répétitifs vont provoquer, et cela mène généralement à un décrochage.

Les solutions que je peux vous proposer pour vous aider à trouver des idées et varier vos menus sont :

  • Vous appuyer sur des légumes de saisons
  • Mettre de la couleur dans vos assiettes
  • Suivre des comptes sur Instagram ou des chaînes qui vous donnent des idées de recettes. Attention à bien les sélectionner, pour qu’ils vous inspirent dans la bienveillance. Ces comptes ne doivent pas vous culpabiliser ! Pensez toujours « Qu’est ce que je pourrais faire qui fonctionnerait pour moi ? En adaptant à mes besoins et mon rythme ».
    N’hésitez pas à passer sur mon compte Instagram ou ma chaîne Youtube, j’y partage régulièrement de nouvelles recettes et inspirations de menus.

J’espère que cet article vous aura aidé à repérer vos « erreurs » en alimentation IG bas pour les corriger plus facilement et surtout sans culpabiliser !

Ce n’est pas facile, mais vous allez y arriver !

Et, si vous voulez avoir encore plus de résultats, je vous invite à regarder maintenant cette vidéo dans laquelle je vous partage 5 techniques concrètes pour ENFIN arriver à se motiver pour perdre du poids.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Ce contenu est protégé.